top of page

L'érysimum la plante des orateurs


Références historiques


Les preuves indubitables de ses succès en médecine datent de la Renaissance, sous la plume de Jacques Dalechamps, témoin élogieux de son confrère de Montpellier, Guillaume Rondelet, qui avait rendu, grâce à l’érysimum, sa voix d’ange à l’enfant de choeur : ainsi, au XVIIe. siècle, Racine lui-même conseille ce remède à Boileau qui s’était plaint d’être aphone en lui racontant le succès quasi miraculeux de cette herbe utilisée pour traiter la perte de voix d’un petit chanteur, aphone depuis 6 mois, qui devait chanter en solo devant le Roi à Notre Dame de Paris. Depuis, l’érysimum s’appelle l’”herbe au chantre”, elle est devenue la plante des orateurs, des comédiens et des chanteurs.

Une fois séchée, elle ne garde pas ses propriétés, aussi vaut-il mieux , à la ville ou hors saison, l’employer sous des formes galéniques respectant son action, tels sirop et boules de gomme qui, sont actuellement vendu en pharmacie pour lutter avec un succès jamais démenti contre les enrouements et les pertes de voix.


Propriétés:


La plante renferme des glucides notamment des osides (mucilages et pectine) et des traces d’huile essentielle contenant des dérivés soufrés.

Anti-inflammatoires

Antispasmodiques.

Antitussives

Expectorantes.

Diurétiques

Adoucissants

Astringente

Hydratante


Utilisation:


L’erysimum est traditionnellement utilisé dans le traitement de la toux, au cours des affections bronchiques aiguës bénignes, lors des affections de la cavité buccale ou de l’oropharynx (enrouements et maux de gorge).

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page